Peter Steele

Sport : Patinage de vitesse

1. Avez-vous une superstition d’entraîneur? Non! Dans un sport où l’athlète est le moteur, la préparation est la clé. Si nous travaillons en équipe et avons pensé à tous les aspects du développement du sport de notre mieux, les athlètes peuvent s’attendre à réussir.

« La volonté de gagner ne signifie rien… sans la volonté de se préparer! »

2. Quelle est votre philosophie en tant qu’entraineur? Ma philosophie en tant qu’entraîneur de patinage de vitesse varie selon les étapes de développement du DLTA. Cela étant dit, mon étape favorite est S’entraîner à s’entraîner, où je commence vraiment à voir les ’athlètes se développer. J’imagine que mon approche philosophique serait, après leur avoir donné tous les outils nécessaires pour être un bon athlète dans notre sport, de les convaincre que, oui, ils peuvent avoir du succès. Et avoir du succès signifie tout ce qu’ils veulent mais il faut avoir du plaisir à s’y rendre! Ils doivent apprendre à croire suffisamment en eux pour utiliser les outils qu’on leur donne et s’entrainer à l’intensité requise par leur programme. En tant qu’entraîneurs, nous devons leur dire et leur répéter que nous avons confiance en eux, jusqu’à ce qu’ils aient confiance en eux aussi. Ils sont des adolescents, et ce n’est pas facile d’avoir confiance en soi à cette étape de la vie. En patinage de vitesse, personne ne dit que plaisir veut dire FACILE. Mais nos patineurs aiment ce sport et ce qu’il offre.